Retour affectif : en combien de temps ? Un rituel sérieux demande 3 à 7 semaines.

Retour affectif : Combien de jours, de semaines pour être efficace ?

C’est une question souvent posée au début du rituel. De plus, les promesses faites par certains praticiens sans scrupule sur un retour affectif quasi-immédiat nécessitent d’éclaircir ce point.

Découvrez dans cet article une série de vérités essentielles sur le temps nécessaire à un retour affectif qui marche.

Un retour d’affectif peut-il fonctionner en quelques jours ?

Pas en 48 heures comme certains le proposent !

Tout d’abord parce que pour toute action menée il y a des préalables.

La mise en place du protocole de retour d’amour demande de la part des consultants quelques préparations, expliquées lorsque nous commençons ce type de rituel.

Ensuite, le processus ne peut pas démarrer immédiatement.

Dans la vie, il y a plein de processus qui ne démarre pas immédiatement.

Même quand on allume un ordinateur, on n’a pas immédiatement ce qu’on veut, il y a un temps de démarrage.

C’est exactement la même chose pour un retour affectif.

Rappelons qu’un retour affectif fonctionne de la manière suivante : pendant la nuit, dans le sommeil de votre ex, le rituel permet d’aller lui « souffler à l’oreille » toutes les bonnes idées et bonnes pensées concernant votre ancienne relation. Pour en savoir plus, consultez notre page détaillée sur le fonctionnement du retour affectif.

Et comme ce processus ne peut se faire qu’une fois par 24 heures, cela veut dire qu’il faut attendre la nuit suivant pour que le rituel puisse agir la deuxième nuit, puis la troisième, etc…

De plus, le rituel que nous employons agit aussi pour « assainir », « réparer » l’aura du demandeur du retour affectif.

Car, quand quelqu’un vit une rupture, bien évidemment elle est sous tension.

Elle est très souvent très négative et donc assez contre-productive.

Il n’est pas rare que dans ses pensées, elle émette des fréquences de rancune, de ressentiment, de rancœur, de violence.

Il est évident que ce n’est ainsi que l’on attire l’autre.

Aussi, la première partie du rituel va permettre de diminuer ces « fréquences négatives », pour que la personne qui consulte puisse être en de meilleures dispositions.

Pour cela, un minimum de temps est nécessaire.

Ainsi, par exemple, le lendemain on n’est moins en rogne que la veille. Le surlendemain encore moins, et ainsi de suite.

Et répétons-le, de même, dans le même temps, le rituel vient « souffler à l’oreille » de l’ex des pensées positives sur la relation passée.

Pour un retour affectif sérieux, combien de jours, de semaine faut-il réellement ?

40 ans d’expérience dans ce domaine me permettent d’affirmer qu’un rituel de retour affectif sérieux nécessite entre 3 et 7 semaines.

Pour certains, le rituel donnera ses résultats dès 3 semaines, pour d’autres 7.

Pour beaucoup de consultants, cela pourrait être moins de 3 semaines.

Cela supposerait que les consultants suivent à la lettre, écoutent parfaitement ce qui leur est révélé pendant cette période.

En effet, la plupart des demandeurs font appel à un retour affectif comme si c’était un rituel, un acte de magie, des prières voire de la sorcellerie, avec l’idée qu’ils n’auront rien à faire pour récupérer votre ex.

Le rituel du retour affectif fait aussi appel à une approche psychologique de la part du demandeur.

Si le rituel permet de raviver des sentiments chez votre ex, le protocole du retour affectif est l’occasion de réfléchir sur comment parler à son partenaire, sur l’attitude à avoir avec l’être aimé dans le futur.

Dans un retour d’affection, partir du principe que l’on n’a rien à faire parce que l’on a missionné un Médium pour cela, n’est pas suffisant.

Un retour affectif est un retour mutuel : un retour vers de nouvelles manières de s’aimer.

C’est là aussi mon point fort : accompagner les consultants dans un changement de comportement pour que le retour d’affection, une fois obtenu, soit pérenne !

Un retour affectif en quelques heures est impossible. On vous manipule en jouant sur votre impatience. Découvrez en combien de temps cela marche vraiment

Pourquoi certains croient qu’un retour affectif puisse fonctionner en quelques heures, jours ? 

Ceux qui annoncent pratiquer le retour affectif en 1 ou 3 jours savent très bien que ce n’est pas possible.

Au final, ils abusent d’un défaut humain bien connu : l’impatience !

Naturellement l’individu est impatient : il souhaite que les choses se produisent immédiatement.

Et, en fait, cette impatience est avant tout liée au doute sur le résultat du rituel.

De plus, il est clair, qu’aujourd’hui, de plus en plus de personnes ont de la difficulté à croire que des résultats s’obtiennent avec de la patience.

Pour beaucoup, ils ont été patients pour certaines choses mais au final n’ont pas obtenu le résultat escompté. Ils en tirent la conclusion que la patience est une qualité inutile.

En fait, très souvent, l’explication tient à une simple raison : en cours de route, ils ont abandonné la démarche, ils n’ont pas continué leurs efforts. En d’autres mots, ils ont n’ont pas été assez patients, persévérants.

Dans le cas du retour affectif, il y a toujours une envie que le retour de l’ex soit très rapide.

Car, les consultants ont souvent peur que la rupture soit définitive si l’ex ne revient pas dans un délai d’un, deux ou trois jours.

C’est parfaitement compréhensible mais un retour affectif efficace suppose un minimum de patience.

Promettre le retour de l’être aimé en quelques heures est donc une fausse promesse, s’appuyant juste sur l’impatience !

Que faire pendant le rituel de retour de l’être aimé ? Prier pour le retour de l’être aimé est-il nécessaire ?

Pendant la phase du rituel, le consultant n’a rien de particulier à faire, si ce n’est que réfléchir sur ce qui a conduit à la rupture.

Analysons un exemple de rupture :

Dans un couple, l’un des deux partenaires trouve que l’autre ne lui dit pas assez souvent « je t’aime ».

Au début, le partenaire ainsi « frustré » fait preuve de patience face à ce manque. Petit à petit, voyant que ces mots d’amour sont trop rares, il commence à faire preuve d’impatience.

A partir de ce moment, commence la phase de reproches : on adresse à son partenaire des messages comme quoi il/elle devrait dire plus souvent « je t’aime ».

Le reproche ne fait qu’envenimer les choses : face aux reproches, le partenaire ne peut que le prendre mal, car se sentant jugé, voire condamné.

On se retrouve face à deux partenaires en situation de jugement mutuel, ce qui conduit le plus souvent à ce que les deux « campent » sur leurs positions.

Au final, l’orgueil aidant, quand l’un des partenaires reste trop longtemps sur une position trop tranchée, et bien l’autre décode cette situation comme une impossibilité de suivre la relation. Et c’est la rupture.

S’interroger sincèrement sur l’origine de la rupture est une attitude qui peut accélérer le retour d’affection.

Quant à la prière, ce n’est pas une obligation.

D’abord, la prière dépend de la religion de chacun. Laquelle conseiller alors ?

Face à des consultants, qui ont une croyance forte dans le pouvoir de la prière, je peux leur proposer une prière dite universelle, sans connotation religieuse.

L’avantage toutefois de la prière est à nouveau d’apaiser.

Qu’attendez-vous pour démarrer votre retour affectif ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *